Blog

Comment créer son pitch professionnel ?

Comment créer son pitch professionnel ?

Qu’est-ce qu’un pitch professionnel ?

Le pitch professionnel aussi appelé Elevator Pitch est un exercice de communication orale qui consiste à réaliser une présentation synthétique visant à vous présenter vous ou votre projet et à marquer votre interlocuteur. L’objectif étant de le convaincre et qu’il se souvienne de vous.

Pour que cela vous paraisse plus concret, imaginez que vous rencontrer le directeur général de l’entreprise que vous rêvez d’intégrer dans un ascenseur (d’où le nom Elevator Pitch qui signifie en anglais discours d’ascenseur) Vous avez 1 minute pour le convaincre que c’est vous qu’il doit recruter !  

L’elevator pitch c’est tout simplement l’art de se vendre en 60 secondes !

Pourquoi et comment l’utiliser ?

L’elevator pitch était initialement utilisé par des commerciaux ou des entrepreneurs afin de vendre leurs produits ou présenter leurs projets et obtenir des financements mais l’on sait aujourd’hui que ce type de discours très impactant fait également preuve d’une efficacité redoutable lors d’un entretien de recrutement.

Alors comment faire pour marquer votre interlocuteur ?  

Commencez par reprendre votre CV. Identifiez les étapes marquantes de votre parcours, là où vous en êtes aujourd’hui et où vous souhaitez aller au niveau professionnel.  Identifiez également vos principales compétences. Vous disposez maintenant d’une ligne directrice pour rédiger votre pitch !

Afin d’être efficace, votre pitch professionnel ne peut pas être improvisé. Commencez donc par le rédiger à l’écrit et prenez votre temps. Raturez, effacez et reformulez pour lui donner du contenu et en faire une présentation unique et mémorable qui vous ressemble. Ensuite entraînez-vous à l’oral, faites des essais devant votre miroir, travaillez la diction et la ponctuation de votre pitch. Quand vous vous sentirez prêt(e), testez votre pitch devant un auditoire qui ne connait rien à votre domaine afin de vérifier que celui-ci est compréhensible et également pour vous confrontez au regard des autres et à leurs remarques. Plus vous ferez d’essais à l’oral, plus cela deviendra naturel.

Il faut que votre interlocuteur comprenne ce que vous voulez, pourquoi vous le voulez, en quoi cela est cohérent avec votre parcours et comment vous pouvez y parvenir. Être capable de se présenter soi ou son projet en une minute démontre à quel point on le maîtrise et que l’on sait exactement ce qui mérite d’être dit.

Les règles à respecter

Nous l’avons dit, l’elevator pitch est avant tout une présentation qui se veut rapide et concise ! Le temps est donc la clé de cet exercice. Il faut pouvoir être percutant en tout juste une minute. Mais même si le temps est court, il y a des règles de base à respecter pour que l’exercice fonctionne.

Tout d’abord, même si la rapidité est essentielle, elle ne doit pas être une raison pour manquer de courtoisie.Pensez donc à saluer votre interlocuteur et à le laisser se présenter également. Veillez également à clôturer votre pitch par un échange de cartes de visite, une proposition de rendez-vous et/ou une question sur l’entreprise ou une de ses actualités.  Le manque de politesse ne sera pas la meilleure façon de se faire remarquer par un potentiel futur employeur.

Lors de votre pitch, pensez à impliquer votre interlocuteur. Adressez-vous directement à lui. Il faut qu’il se sente concerné et que cela provoque chez lui une réaction émotionnelle au cours des 30 premières secondes de votre entretien (surprise, peur…)  

Inspirez-vous de Steeve Jobs, il était un génie dans l’art de créer la surprise. Le MacBook Air sortie d’une enveloppe ou encore le fameux « Stay Hungry, stay foolish » de son discours à l’université de Stanford. Il savait exactement comment marquer ses interlocuteurs.

Chaque Elevator pitch sera différent et évoluera en fonction du contexte dans lequel vous serez amené à le présenter. Vous ne présenterez pas le même pitch à une enseigne nationale qu’à une petite entreprise familiale de votre région. Il faut veiller à adapter votre discours et être conscient que votre pitch devra être retravaillé régulièrement pour être le plus percutant possible lors de chacune de vos présentations.

Enfin, pensez à toutes ces choses que l’on communique autrement que par la parole. On parle aussi d’attitude non-verbale, car cela a également un impact sur votre présentation et participera à l’impression que vous laisserez à votre interlocuteur. Ainsi veillez à adapter votre tenue vestimentaire, regardez votre interlocuteur dans les yeux, ne mâchez pas de chewing-gum et essayer d’éviter les tics nerveux (se ronger les ongles, taper du pied…)

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance pour votre prochain voyage en ascenseur !

Partager l'article